Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZiK et ZinC

La culture alternative est un vivier d’expressions en marge.

Jana und JS s'étalent quai n°36, Gare du Nord à Paris.

Publié le 8 Juin 2015 par DB-RBV

© Christophe Legros / Street Art Paris

© Christophe Legros / Street Art Paris

C’est une bande de potes pour la plupart originaires de la banlieue parisienne. Ils connaissent bien ce lieu pour l’avoir arpenté à maintes reprises, comme tous les banlieusards qui transitent par ce hub incontournable entre la capitale et la moyenne/grande couronne en direction du Nord/Est.

L’association Quai36, en partenariat avec SNCF Gares & Connexions, a lancé le 27 mai dernier son opération de métamorphose du quai N°36 de la Gare du Nord à Paris.

Durant 45 jours, 16 artistes urbains interviennent sur toute la longueur du mur intérieur qui ferme le quai 36 du reste de la ville, ainsi que sur d’autres murs à proximité du quai. Un terrain d’expression unique pour une sélection d’artistes exceptionnels comme Levalet, Artiste Ouvrier, Dourone, Kool Koor, Fafi, Jérôme Mesnager, Koralie ou Solylaisse.

Voici l’œuvre de Jana und JS, un couple de street artists qui, tout en participant à des expositions prestigieuses dans des galeries, continuent à œuvrer dans la rue. « Un mur, une ville. C'est dans le décor urbain que notre travail a le plus de sens », clament-ils à qui veut l’entendre.

Jana est Autrichienne, et. JS, de son vrai prénom Jean-Sébastien est Français. Tous les deux se rencontrent à Madrid. À cette époque, JS commence à découper et à peindre, Jana elle se professionnalise dans l’art de la photographie. En parallèle, elle dessine et elle peint. Mais aucun des deux ne suit un cursus artistique académique. JS a commencé le pochoir sous le nom de "Is bach" et travaille avec Jana depuis 2006.

Ils vivent maintenant à Salzbourg en Autriche après avoir vécu à Madrid et à Paris où ils ont laissé quelques pièces notamment à la butte aux Cailles, dans le 5ème arrondissement de Paris, dans le 13ème entre la place d'Italie et la place de Rungis, mais aussi rue Bisson dans le 20ème arrondissement.

Jana & Js font partie de la WCA (collectif de pochoiristes) créé par Artiste Ouvrier autour d'une technique et d'une philosophie de la pratique du pochoir. Leurs pochoirs sont photographiques, c’est à dire réalisés à partir de leurs photos qui sont la base de leur travail. C’est par le choix des couleurs que les deux artistes prennent de la distance avec l'image d'origine. Une version différente germe à chaque fois.

Quant à la thématique, elle repose sur la mise en abîme, le reflet, le regard sur la ville, des gens dans la ville.

ils se mettent quelques fois en scène eux-mêmes. Lui, grand et barbu, appareil photo accroché au visage. Elle, petite et piquante. Deux photographes, l’oeil dans le viseur, en train de capturer le moment présent, le visiteur, le spectateur ou le passant devant le mur graffité. Cette mise en abîme pose la question de qui est réellement l’observateur. Celui qui regarde ou celui qui semble être regardé.

Ce qui inspire le couple d’artistes, c’est l’architecture de la ville et les gens. Ils jouent avec un détail du décor, des effets de miroirs, de transparence. Leur truc, c’est d’imprimer une photo, de la couper ici ou là pour créer des points d’ombre et de lumière. Ensuite, à l’aide de spray et d’acrylique, ils peaufinent le rendu.

En studio, ils travaillent la peinture et l’assemblage d’éléments matériels récupéré dans la rue. Comme le bois, le métal et même des morceaux de fenêtres.

Et quand la ville ne leur suffit plus, ils s’offrent m
ême le luxe de créer leurs personnages sur des troncs d’arbres dans la forêt enneigée de Salzburg, en Autriche.

Par ici leurs œuvres sur Flickr :

Par là leur site :

Invitation au vernissage de l’exposition A matter of Time (Une question de temps) à Düsseldorf en Allemagne, vendredi prochain le 12 juin 2015, de 19h à 22h :

L’inauguration officielle de la métamorphose annoncée, sur laquelle les artistes travaillent en ce moment même, week-end compris, aura lieu le jeudi 11 juin à 9h30. Difficile de résister à aller y faire un tour !

Commenter cet article