Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZiK et ZinC

La culture alternative est un vivier d’expressions en marge.

Penser avec son coeur et ressentir avec sa tête, leitmotiv de l'artiste Dorone.

Publié le 9 Juin 2016 par SD-RBV

Penser avec son coeur et ressentir avec sa tête, leitmotiv de l'artiste Dorone.

Au niveau du 36 rue Sainte-Marthe, petite ruelle de Belleville, mais haut lieu de la vie populaire parisienne où restaurants cohabitent avec ateliers d’artistes, disquaires, bistrots, boutiques de créateurs et brocantes, s’étale une fresque murale de l’artiste espagnol Dourone assisté de sa compagne Elodieloll. Une œuvre qui représente justement Sainte-Marthe, patronne des hôteliers, des restaurateurs, des cafetiers et des gens d’accueil.

Fabio Lopez aka DOURONE est né à Madrid et a grandi à la campagne. Illustrateur autodidacte, il commence à afficher ses créations dans les rues en 1999. Élodie Arshak, a.k.a Elodieloll, parisienne d’origine, l’a rejoint en 2012 et s’occupe de la partie administrative et financière du duo, et de sa communication. Depuis, ces ‘’nomades-créatifs’’ comme ils aiment se qualifier, ont déployé leurs peintures murales dans beaucoup de pays européens, en Israël, au Maroc, au Costa Rica, en Colombie et aux États-Unis, en y ajoutant leurs compétences en informatique.

Dourone dessine en effet directement sur son écran à stylet Wacom Cintiq pour développer une esquisse sur Photoshop, comme première étape. Si l’œuvre est destinée à être livrée numériquement, il continue à dessiner et à peindre digitalement dans l'application jusqu'à ce qu'elle soit achevée. Si l’œuvre est affectée à la rue, il va prendre ses croquis et ses plans et les projeter sur un mur blanc en les adaptant à ses dimensions. Les contours et lignes extérieures sont alors tracés pour respecter les perspectives. L’oeuvre est finalisée en utilisant pochoirs, peinture aérosol, acryliques et marqueurs, tout en réservant une part à l’imp
rovisation.

Travaillant sur des formats souvent monumentaux, DOURONE interprète de manière personnelle, à la fois figurative et surréaliste, des scènes de la vie réelle. L’artiste utilisant le contraste entre le noir et le blanc, son travail peut faire penser à des gravures. Mais le style de DOURONE est en constante évolution et il a introduit depuis peu, la couleur dans ses oeuvres. De préférence une couleur vive. Dans ses fresques, les visages aux lignes filantes qui nous échappent, symbolisent à la fois les traces du temps et surlignent les rondeurs et les courbes des visages qui parlent et happent grâce à leurs yeux.

Cet amateur de bon vin, puise son inspiration dans tous les endroits qu'il a visité et des gens intéressants qu'il a rencontrés, mais aussi chez des artistes comme MC Escher, Mohlitz Philippe, Jean Giraud (Moebius) et Giovanni Battista Piranesi.

DOURONE a adopté le style ‘’Sentipensante’’, inventé par le philosophe et écrivain uruguayen Eduardo Galeano. C’est la contraction des mots sentimiento et pensante (respectivement sentiment et pensant en français), qu
i préconise de penser avec son coeur et de ressentir avec sa tête.

Et pour comprendre le travail des deux acolytes, il faut tout d’abord comprendre leur philosophie. La plupart de leurs oeuvres communiquent leurs valeurs qui sont la liberté, le respect et la diversité. L’impact visuel est utilisé pour semer une conscience qui rend ces valeurs inaliénables.

Photo © Sergio D. aka Altaïr Wegner (10 jui
n 2016)

Commenter cet article