Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZiK et ZinC

La culture alternative est un vivier d’expressions en marge.

London's calling !

Publié le 2 Juin 2016 par SPR-RBV

London's calling !

Dans les bas-fonds de l’East End, il y a de quoi s’y perdre en suivant les fresques ou graffitis des street artists qui germent ça et là. L’East End, c'est une très grande zone à l’est d’une ligne délimitée par les murailles médiévales de la cité de Londres et le nord de la Tamise, qui englobe plusieurs quartiers, de Spitalfield jusqu'à Stepney et Bow. Situé grosso modo entre Old Street, Bethnal Green, Whitechapel et Shoreditch.

Malgré son nom, qui vient sans doute de 'Sewer Ditch' (fossé d'égout) c'était à l'origine un marécage à la sortie est de la city of London), Shoreditch et ses alentours sont devenus des quartiers alternatifs et branchés, l’East End de Londres étant l’une des zones les plus attractives de la capitale britannique et le plus atypique du Royaume-Uni.

De nombreux scandales ont contribué à faire de l’East End la zone dynamique de Londres que personne ne veut manquer. Huguenots, immigrants juifs, Jack l’Éventreur, Jumeaux Kray, Hipsters, l’East End a tout ce qu’il faut pour plaire. Pendant des siècles, ce fut un repère de bandits, un ramassis de taudis, tavernes et de maisons closes, de music-halls et de gangsters. Pas grand chose n'a changé depuis. Si ce n‘est les graffitis, collages, pochoirs et autres techniques du street art qui y ont élu domicile.

Ici plus que partout ailleurs, les street artistes déploient leur talent. Embarquement dans les méandres d’une balade dans Shoreditch, photos à l’appui,
suivant de près SRP, notre reporter de choc sur place.

London's calling !
London's calling !
London's calling !
London's calling !
London's calling !
London's calling !
London's calling !
London's calling !
London's calling !

L’artiste urbain belge Roa, a commencé en 2008, à peindre des rats géants dans un entrepôt abandonné de Gand, sa ville. Mondialement connu depuis, pour ses fresques animalières géantes, il a laissé des traces marquantes de son passage, à Londres en général et à Shoreditch en particulier, utilisant le noir et blanc, comme souvent, avec des brosses et des bombes aérosols. Ses productions loin de passer inaperçues se fondent, comme par magie, à l’environnement. Le hérisson sur Chance Street, face à Shoreditch Station, tout comme la cigogne, le lièvre et le cochon, en sont l’illustration. Selon qu'il soit en friche, en ville, dans un désert ou une galerie Roa aborde sa peinture de façon différente. Il développe de plus en plus des effets d'anamorphose pour exploiter au maximum le contexte, et particulièrement la structure du support.

Photos hérisson © SRP / Autres © Pinterest
Photos hérisson © SRP / Autres © Pinterest
Photos hérisson © SRP / Autres © Pinterest
Photos hérisson © SRP / Autres © Pinterest
Photos hérisson © SRP / Autres © Pinterest

Photos hérisson © SRP / Autres © Pinterest

Photo © Pinterest
Photo © Pinterest
Photo © Pinterest
Photo © Pinterest
Photo © Pinterest
Photo © Pinterest
Photo © Pinterest
Photo © Pinterest
Photo © Pinterest
Photo © Pinterest
Photo © Pinterest
Photo © Pinterest
Photo © Pinterest
Photo © Pinterest
Photo © Pinterest

Photo © Pinterest

Photos © Pinterest
Photos © Pinterest
Photos © Pinterest
Photos © Pinterest
Photos © Pinterest

Photos © Pinterest

Commenter cet article