Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZiK et ZinC

La culture alternative est un vivier d’expressions en marge.

Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !

Publié le 24 Avril 2016 par DB-RBV

Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !
Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !

Planches de skate ou de BD ? Les deux mon capitaine et le street art en exutoire passionnel et familial !

Urbain et autodidacte, Cap Phi tient le cap et file droit dans les les rues de Lyon, sa ville, planche de skate sous les pieds. La BD et les dessins animés feront le reste. Il ne s’intéressera que plus tard aux lieux clos comme musées
et galeries.

Pour le street artist Cap Phi, c’est le principe d’humilité qui fonde l’œuvre, contre la prétention d’artistes conformistes ou élitistes Ce spécialiste d’histoire médiévale devenu infographe se retrouve dans la conception de l’art modeste d’Hervé Di Rosa.

Depuis plus de 10 ans maintenant, le street art occupe une place de plus en plus importante dans sa vie. Sensible à son environnement, il affirme à qui veut l’entendre que si un mur est beau et se suffit à lui-même, y apposer des œuvres, si magnifiques qu’elles soient, serait gâcher !

Avec ses enfants, il a commencé par parcourir la ville. Les safaris du week-end à la recherche de diverses expressions de street artiste. La tribu familiale récupère des stickers, prend des photos et devient collectionneuse. Parallèlement, Cap Phi découvre le monde du Artoys et commence une collection. Ce n’est qu’après avoir longuement muri sa décision, que Cap Phi plonge dans l’univers du street art pour en deveni
r acteur à l’automne 2010.

Joe Ledbetter, Andrew Bell, Jeff Soto, Craola (Greg Simkins), Korali et Supakitch, Mist, Alex Pardee, Todd Schorr, Jim Philipps l’inspirent et le confortent. Il se sent proche de cet univers qui côtoie l’art pop surréaliste et l’art contemporain urbain.

Cap Phi a depuis 6 ans, semé dans la ville, une myriade de petits monstres hauts en couleurs illustrant son humeur du moment, juste pour le plaisir de l’échange. Son bestiaire fantastique est peuplé de dragons, de poulpes, de poissons, de têtes de mort et de diverses autres créatures, comme des messagers enfantins, parfois insolents ou provocateurs, mais toujours attachant. L’humour est au rendez-vous sur les façades
des bâtiments, mêlant sentiments et émotions, l’artiste veillant à ce qu’ils soient toujours, le plus expressif possible. Par ici sa page Facebook :

Photos © Cap Phil, sur Instagram ici :

Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !
Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !
Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !
Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !
Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !
Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !
Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !
Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !
Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !
Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !
Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !
Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !
Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !
Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !
Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !
Lyon envahie par les petits monstres de Cap Phi. Attrapez-les tous !
Commenter cet article