Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZiK et ZinC

La culture alternative est un vivier d’expressions en marge.

EVOL s'envole en éclats !

Publié le 26 Novembre 2015 par DB-RBV

EVOL s'envole en éclats !
EVOL s'envole en éclats !
EVOL s'envole en éclats !

Cap sur Berlin avec EVOL. S’il travaille au pochoir et à la bombe de peinture aérosol comme beaucoup, ce street artist allemand n’est résolument pas comme les autres. Après avoir usé ses baskets sur le bitume, il décide de prendre le nom de la marque de ses chaussures, "EVOL", comme patronyme. C'est aussi le titre du quatrième album de Sonic Youth et ça, ça le botte.

EVOL réalise des ‘’sculptures’’ architecturales inspirées de l’art soviétique et recrée en miniature des espaces urbains abandonnés. Ses chantiers préfabriqués font surgir en trompe-l'œil, dans l'espace public, des façades anonymes et populaires. En dissimulant ces mini-monuments clandestins dans certaines zones mortes de l'environnement, l’artiste allemand, qui développe un intérêt particulier pour les Cités dressées à la périphérie de la ville au niveau architectural, historique et habitants, cible les politiques urbaines de logement, de l'époque de la RDA jusqu'à nos jours. Ces cités dortoirs, à bas prix, destinées à l’origine aux ouvriers après la seconde guerre mondiale, sont devenus les ghettos d’une population en marge de la société. L’art militant d’EVOL, consiste finalement à détourner des surfaces ou volumes urbains usés, en les transformant en barres d'immeubles miniatures. Et tout y passe ! Poubelles, enseignes lumineuses, boîtiers électriques jardinières en béton, toutes formes cubiques ou surfaces planes se voient transformée en façades d'immeubles. EVOL, qui a étudié le design au Kuopio Academy of Arts and Crafts en Finlande en 2000 ainsi qu'à la HfG Schwäbisch Gmünden Allemagne en 2001, va même jusqu’à créer des bâtiments miniatures à base de carton, jusqu'à bâtir une ville entière de près de 80 mètres carrés3, qu'il expose ensuite dans des différentes galeries à travers le monde. Ses installations architecturales interagissent avec les habitants du quartier où il pose son oeuvre. De petits dessins ont été ajouté sur les murs de des immeubles qu’il a sculpté : tags, graffitis, drapeaux, pers
onnages. Comme clin d'oeil de retour, des admirateurs.

Entretien vidéo de Hugo Vitrani, paru dans Mediapart le 18 octobr
e 2015 :

Son site officiel :
http://www.evoltaste.com/

Photo © EVOL via le groupe qui lui est consacré sur Flickr (416 photos à ce jour) :
https://www.flickr.com/grou
ps/937521@N23/

EVOL s'envole en éclats !
EVOL s'envole en éclats !
EVOL s'envole en éclats !
EVOL s'envole en éclats !
EVOL s'envole en éclats !
EVOL s'envole en éclats !
EVOL s'envole en éclats !
EVOL s'envole en éclats !
EVOL s'envole en éclats !
EVOL s'envole en éclats !
EVOL s'envole en éclats !
EVOL s'envole en éclats !
EVOL s'envole en éclats !
EVOL s'envole en éclats !
Commenter cet article