Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZiK et ZinC

La culture alternative est un vivier d’expressions en marge.

À Angoulême, Kiston Kadix, l'incontournable de l’éphémère, s’en est allé. Restent ses œuvres et K10.

Publié le 27 Juillet 2015 par DB-RBV

À Angoulême, Kiston Kadix, l'incontournable de l’éphémère, s’en est allé. Restent ses œuvres et K10.
À Angoulême, Kiston Kadix, l'incontournable de l’éphémère, s’en est allé. Restent ses œuvres et K10.
À Angoulême, Kiston Kadix, l'incontournable de l’éphémère, s’en est allé. Restent ses œuvres et K10.
À Angoulême, Kiston Kadix, l'incontournable de l’éphémère, s’en est allé. Restent ses œuvres et K10.

C'est un choc pour le monde du street art, de la culture urbaine et de la culture en général. De son vrai nom François Rousseau, Kiston, figure mythique du graff et des murs d'Angoulême, est décédé dans la nuit de jeudi 24 juillet au vendredi 25 juillet 2015, à l’âge de 47 ans. Son décès brutal a provoqué une vive émotion.

Et comme un signe funeste, au lendemain du décès du graffeur, un incendie s'est déclaré vers 19h30, samedi 25 juillet dans l'un des bâtiments désaffectés de l'îlot du Port à Angoulême, là où s'étale la fameuse fresque Simpson côté route de Bordeaux.

Les éditions Jungle avaient décidé de fêter le vingt-cinquième anniversaire des Simpson en confiant à K10, l'association de Kiston, la réalisation d'une grande fresque murale d'une soixantaine de mètres, à la gloire de la série animée de Matt Groening. L'oeuvre a été peinte sur les murs de bâtiments faisant partie du patrimoine immobilier de Magelis que le maire d'Angoulême souhaite racheter pour le raser. Une quinzaine de pompiers du centre d'Angoulême ont réussi à maîtriser le sinistre qui ne s'est pas propagé aux immeubles accolés. La police nationale est chargée de
l'enquête.

Les habitants d’Angoulême sa famille et ses amis et ses followers se recueilleront jeudi 30 juillet 2015 à 9h, au crématorium des 3 chênes, St Michel, à Angoulême. Une collecte a même été organisée sur internet pour recueillir des fonds pour sa fami
lle :

Avec son association K10, on lui doit de nombreuses oeuvres à Angoulême mais aussi bien au-delà :

À Angoulême, Kiston Kadix, l'incontournable de l’éphémère, s’en est allé. Restent ses œuvres et K10.
À Angoulême, Kiston Kadix, l'incontournable de l’éphémère, s’en est allé. Restent ses œuvres et K10.
À Angoulême, Kiston Kadix, l'incontournable de l’éphémère, s’en est allé. Restent ses œuvres et K10.

Kiston Kadix et son collectif, sont régulièrement sollicités par des associations, des collectivités, travaillait encore cet été avec des ados de centres sociaux. Sans oublier de continuer à graffer en dehors des clous... Il avait réalisé la fresque du local jeunes de Basseau avec des jeunes du quartier :

Le collectif créé par Kiston il y a quinze ans a récemment réalisé à Bourgines une fresque géante de Akhénaton, le chanteur d'IAM, lors de sa venue à Musiques Métisses. Il avait aussi monté un festival avec La Nef en juin dernier. Autant d'événements parmi d'innombrables réussites, comme celles de son protégé Gnafu, dont les magnifiques oeuvres ont été exposées au couvent des Carmes de La Rochefoucauld.

Photos © Joubert Renaud - Majid Bouzzit – Dysto Bpm – Kiston Kadix – Christophe Magick Ribot, sauf er
reur.

À Angoulême, Kiston Kadix, l'incontournable de l’éphémère, s’en est allé. Restent ses œuvres et K10.
À Angoulême, Kiston Kadix, l'incontournable de l’éphémère, s’en est allé. Restent ses œuvres et K10.
À Angoulême, Kiston Kadix, l'incontournable de l’éphémère, s’en est allé. Restent ses œuvres et K10.
À Angoulême, Kiston Kadix, l'incontournable de l’éphémère, s’en est allé. Restent ses œuvres et K10.
À Angoulême, Kiston Kadix, l'incontournable de l’éphémère, s’en est allé. Restent ses œuvres et K10.
À Angoulême, Kiston Kadix, l'incontournable de l’éphémère, s’en est allé. Restent ses œuvres et K10.
À Angoulême, Kiston Kadix, l'incontournable de l’éphémère, s’en est allé. Restent ses œuvres et K10.
À Angoulême, Kiston Kadix, l'incontournable de l’éphémère, s’en est allé. Restent ses œuvres et K10.
Commenter cet article