Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZiK et ZinC

La culture alternative est un vivier d’expressions en marge.

Coupe keupon, tatouage, épilation des sourcils et bronzage, résolument underground en Iran !

Publié le 3 Juin 2015 par DB-RBV

Coupe keupon, tatouage, épilation des sourcils et bronzage, résolument underground en Iran !

Fini les crêtes de keupons à l’iranienne, terminé les coiffures en pétard et les couleurs flashy, le gouvernement iranien accable les jeunes d'une nouvelle règle absurde et d'autant plus étrange que seuls les hommes sont en fait concernées, puisque, ni vu ni connu, les femmes pourront se promener avec une coupe à la punk... sous leur voile !

Selon les média locaux, il s’agirait de lutter contre des pratiques à caractère "sataniques". L’anti-conformisme n’a pas de place dans la société iranienne qui recoiffe ses ouailles, à coup de règles induites par leur connaissance et leur interprétation de l’Islam.

Les coiffeurs qui tenteraient de se soustraire à cette loi en continuant d’exercer leur art pourrait se retrouver sans emploi, leur licence co
nfisquée.

Également sous le joug de l'interdiction, le tatouages. En Iran, ils ont longtemps été considérés comme la marque des criminels. Mais depuis quelques années, ils sont devenus très populaires auprès de la jeune génération. Celle-ci a d’ailleurs abandonné l’utilisation du mot persan 'khalkoobi' pour le terme 'tatouage' occidental. Malgré cet essor, la scène du tatouage iranien reste underground. Les athlètes tatoués par exemple, dissimulent leurs tatouages sous des bandages lors des compétitions.

Une pratique d’un autre temps, mais courante en Iran, consiste à faire défiler en public les personnes arrêtées. Et pendant ces défilés, les autorités exhibent les tatouages des individus comme preuve de leur culpabilité. Du coup, l’ensemble des tatoueurs iraniens pratiquent leur art de façon clandestine, la plupart planqués dans les arrières salles des salons de beautés ou salons de bronzage. Certains de ces tatoueurs sont partis à l’étranger pour acquérir des compétences supplémentaires aux Émirats arabes unis ou au Kurdistan irakien. De retour, ils enseignent les techniques apprises à leurs co
llègues.

Et ce n’est pas tout ! La nouvelle réglementation interdit également d'aller au solarium et de s'épiler les sourcils, un soin de beauté déjà très prisé des Irani
ennes.

Coupe keupon, tatouage, épilation des sourcils et bronzage, résolument underground en Iran !
Commenter cet article