Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZiK et ZinC

La culture alternative est un vivier d’expressions en marge.

Le paddle-art, street-art sur l'eau de Hula.

Publié le 31 Mai 2015 par DB-RBV

Le paddle-art, street-art sur l'eau de Hula.
Le paddle-art, street-art sur l'eau de Hula.

Sean Yoro, alias Hula est un artiste-peintre dont les œuvres hyperréalistes semblent parfaitement se fondre dans l’eau. Il utilise entre autres, le paddle sur fleuves et océans comme partie intégrante de ses œuvres artistiques qui surfent sur le courant du street-art. Cet artiste hawaïen crée des peintures murales balnéaires, en équilibre sur sa planche à rame !

Le stand up paddle aussi nommé SUP ou paddle voire planche à rame, est un sport de glisse nautique où le pratiquant, debout sur une planche plus longue qu'une planche de surf classique, se propulse à l'aide d'une pagaie, paddle en anglais. Sean Yoro de son nom d’artiste-peintre Hula, a trouvé un spot original mais difficile d'accès, pour combiner ses passions sportives et artistiques avec son envie de promouvoir les traditions de son pays.

Ce sport, dont il est un pratiquant assidu, est né dans les années 1960 à Hawaï, sur l’île de Oahu dont Hula est originaire. L'arrivée des planches courtes a freiné son essor. Il est revenu sur le devant de la scène toujours à Hawaï, lors d’une compétition organisée en 2004. Depuis, cette discipline se développe vitesse grand V, et il n’est pas rare, sur les spots de France, lorsque les vagues restent petites, de voir évoluer un SUP. Sensible à la promotion des traditions de son pays et de son patrimoine, Hula a réussi ainsi allier son amour de son pays à ses passions qu
e sont le paddle et le street-art.

.
C’est en équilibre sur sa planche de surf avec toutes ses boîtes pleines de peinture que Hula travaille. Il peint des portraits de femmes et ultra réalistes, à fleur d'eau, sur des murs en béton abandonnés de Hawaï, inaccessibles à pied et à l’adresse tenue secrète. Il ne peut pas dire exactement où se trouvent ces immenses peintures murales qu’il a créés, n’ayant pas eu la permission de le faire. Ces mystérieuses créatures féminines avec des marques tribales sur leurs corps, semblant émerger de l'eau, ne sont donc visibles que par les pêcheurs de street-art et autres doux-dingues chasseurs de poésie, de beauté et d’originalité.

L’esprit dans lesquelles ces œuvres sont justifiés laisse deviner une recherche spirituelle presque mystique. À côté de ses dernières œuvres murales, il écrit: «" Pu'uwai "(coeur), premier ensemble de peintures murales. Cette pièce a été inspirée par le silence sous la surface de l'eau, lorsque vous pouvez entendre votre rythme cardiaque et que tout le reste se fane au loin. Un des nombreux endroits que je peux appeler ‘ma’ maison. ». Tout est dit !

Visible, comme toutes les photos, sur son site :

www.hulaaa.com

Sur Instagram où il publie aussi les photos de son art, il a déjà plus de 8000 followers. Et là, à côté de ses dernières photos, Hula écrit, comme le commandement d’une ligne de conduite : «Entrer dans le jeu de l'art de rue, c’est pour moi saisir ma planche de surf, mes pe
intures, et obtenir de la rue autant que possible ».

https://instagram.com/the_hula


Hula crée aussi des pièces de moindre envergure sur toile et même sur les planches de surf.

Le paddle-art, street-art sur l'eau de Hula.
Le paddle-art, street-art sur l'eau de Hula.
Le paddle-art, street-art sur l'eau de Hula.
Le paddle-art, street-art sur l'eau de Hula.
Le paddle-art, street-art sur l'eau de Hula.
Le paddle-art, street-art sur l'eau de Hula.
Le paddle-art, street-art sur l'eau de Hula.
Le paddle-art, street-art sur l'eau de Hula.
Le paddle-art, street-art sur l'eau de Hula.
Le paddle-art, street-art sur l'eau de Hula.
Le paddle-art, street-art sur l'eau de Hula.

Basé à New York, Hula est actuellement en pourparlers sur l'utilisation de ses œuvres d'art pour égayer la Williamsburg Waterfront à Brooklyn. Le voici à l’œuvre, dans un incroyable time-lapse :

Commenter cet article