Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZiK et ZinC

La culture alternative est un vivier d’expressions en marge.

Istanbul, Sainte Sophie dans l'oeil du cyclone.

Publié le 8 Mai 2015 par DB-RBV

Istanbul, Sainte Sophie dans l'oeil du cyclone.
Istanbul, Sainte Sophie dans l'oeil du cyclone.
Istanbul, Sainte Sophie dans l'oeil du cyclone.
Istanbul, Sainte Sophie dans l'oeil du cyclone.
Istanbul, Sainte Sophie dans l'oeil du cyclone.
Istanbul, Sainte Sophie dans l'oeil du cyclone.
Istanbul, Sainte Sophie dans l'oeil du cyclone.
Istanbul, Sainte Sophie dans l'oeil du cyclone.

Une lecture du Coran a eu lieu pour la première fois en 85 ans dans l’enceinte de la basilique Sainte-Sophie. C’était vendredi 10 avril dernier, à l’occasion de l’inauguration d'une exposition qui, jusqu'au 8 mai, présente des oeuvres calligraphiques à la gloire du prophète Mohammed.

Œuvre architecturale majeure construite au VIe siècle, Sainte-Sophie a été désaffectée puis transformée en musée dans les années 1930 sous le régime laïque de Mustafa Kemal Atatürk.

Construite à l’entrée du détroit du Bosphore et de la Corne d'or, Sainte-Sophie, où étaient couronnés les empereurs byzantins, elle a été convertie en mosquée au XVe siècle après la chute de Constantinople aux mains des Ottomans en 1453. Des minarets avaient alors été érigés autour du dôme Byzantin.

Sainte-Sophie a continué de servir de mosquée après l’effondrement de l'Empire ottoman, jusqu'au milieu des années 1930, quand les fondateurs de la Turquie laïque en ont fait un musée ouvert à tous.

Mais depuis l’arrivée au pouvoir en 2002 du Parti de la justice et du développement (AKP, islamo-conservateur) de l'actuel président Recep Tayyip Erdogan, les défenseurs de la laïcité s'inquiètent d'une éventuelle reconversion de Sainte-Sophie en mosquée.

Le vice-Premier ministre Bulent Arinc avait d’ailleurs provoqué un tollé en novembre 2013 lorsqu'il avait laissé entendre que Sainte-Sophie pourrait changer de statut, disant que Sainte Sophie avait l'air « triste » mais qu'il espérait qu'elle allait « bientôt retrouver le sourire ».

La Grèce avait à l’époque réagi violemment et dénoncé des déclarations ‘’offensantes pour des millions de chrétiens’’. La basilique est ardemment défendu par le Patriarcat œcuménique et par la diaspora grecque qui se sentent héritiers du patrimoine byzantin de Constantinople.

Sainte-Sophie d’Istanbul pourrait subir le même sort que le Musée Sainte-Sophie de Trabzon ce haut lieu byzantin de l’antique Trébizonde, sur la mer Noire, qui, depuis plus de deux ans, , est réservé certaines heures au culte musulman.

De même, le Musée Sainte-Sophie d’Iznik (l’ancienne Nicée en Anatolie, siège du concile de 325), qui, après quelques travaux de restauration, est désormais totalement mosquée. Et en Turquie, s’il arrive parfois qu’une église inutilisée soit confisquée puis transformée en mosquée, à l’inverse, d’anciennes propriétés confisquées sous Atatürk et réclamées par les chrétiens leur ont été récemment rendues.

Ainsi, la communauté arménienne a récupéré un grand terrain dans le district stambouliote de Zeytinburnu, tandis que le Patriarcat grec-orthodoxe s’est vu restituer son ancien orphelinat sur l’île de Büyükada et sa vieille église Sainte-Croix sur le lac de Van.


En revanche, deux anciennes églises grecques orthodoxes portant également ce nom, converties en mosquées après la conquête de l'Anatolie par les Ottomans puis en musée pendant la période de la République laïque, sont redevenues des mosquées.


Il s’agit de l'ancienne église Sainte-Sophie de Trébizonde, ville côtière de la région de la mer Noire orientale. Inaugurée en 1263, transformée en mosquée après la conquête de la ville par les Ottomans en 1484, puis en musée en 1964, elle est rouverte au culte musulman le 29 juin 2013.

L'église Sainte-Sophie d'Iznik [nom actuel de Nicée] a subit le même sort. Convertie en mosquée par le sultan ottoman Orhan après la conquête de la ville en 1331, servait au culte musulman jusque dans les années 1920. Par la suite, elle est transformée en musée, avant de redevenir une mosquée le 6 novembre 2011.

D’autres lieux symboliques ont été islamisés. C’est le cas du monastère du Stoudion, le plus vieil édifice chrétien d’Istanbul. Fondé en 454, puis abandonné par les moines après 1453, il avait été converti en mosquée à l’époque ottomane. Partiellement détruit par des séismes aux XVIIIe et XIXe siècles, il était devenu musée en 1946.


Il a également été décidé le 20 novembre 2013, de convertir en mosquée le monastère Agios Ioannis Prodomos, le plus ancien édifice chrétien subsistant à Istanbul.

Le gouvernement du pays a donc manifestement l'intention de reconvertir en mosquées les anciens édifices byzantins, eux-mêmes convertis en mosquées par les Ottomans puis en musées par la République laïque. Mais mises à part les tensions politico-religieuses, l’avenir de la gigantesque coupole de Sainte-Sophie et des merveilles qu'elle recèle est incertain. Un grand séisme est en effet annoncé dans les vingt prochaines années, et les travaux de restauration ralentis par ces mêmes tensions politico-religieuses incite l’équipe internationale d'architectes, de sismologues et d'ingénieurs à percer les secrets de l'exceptionnelle résistance du bâtiment aux séismes. En analysant ce qui fait la force de l'édifice, ils espèrent découvrir ses faiblesses cachées afin de pouvoir le préserver. En suivant leurs travaux in situ, ce documentaire de 88 mn qui sera rediffusé le 12 mai sur Arte, nous plonge dans l’histoire des civilisations, de l'art et des religions, et se double d'une enquête scientifique contemporaine :







Panoramique 3D du musée Sainte Sophie. Par ici la visite virtuelle :

Texte © RBV - Photos © DB

Commenter cet article