Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ZiK et ZinC

La culture alternative est un vivier d’expressions en marge.

La centrale Thermique EDF de Vitry-sur-Seine, au placard !

Publié le 31 Mars 2015 par DB-RB

La centrale Thermique EDF de Vitry-sur-Seine, au placard !

Il était temps ! Après cinquante ans de service, la centrale thermique EDF de Vitry-sur-Seine de deux fois 250 mégawatts fonctionnant au charbon, cesse enfin sa production. Une décision visant à satisfaire aux normes environnementales entrant en vigueur début 2016. La poursuite d’exploitation aurait nécessité des investissements que le groupe a décidé, il y a plusieurs années, de ne pas réaliser.

Economiquement, les centrales au charbon sont pourtant plus rentables que celles au gaz, le cours du combustible ayant baissé ces dernières années. Mais le charbon est très polluant : il a représenté 65 % des émissions de CO du parc électrique français l’an dernier, pour seulement 3,6 % de la production.


La déconstruction de la centrale, située en bordure de la Seine, à cinq kilomètres en amont de Paris, sur la commune de Vitry-sur-Seine, dans le département du Val-de-Marne, durera environ cinq ans. Elle démarrera, dès 2017, par le démontage des deux fameuses cheminées de cent soixante mètres, parmi les bâtiments les plus hauts d'Île-de-France.

Jusqu’en août, et avant d’être reclassés, les cent dix salariés, devront diagnostiquer et sécuriser la multitude de circuits de l’usine pour la déconstruction. Le terrain compte recevoir, en 2023, une centrale de nouvelle génération à cycle combiné gaz (CCG), moins polluante.

Au printemps, ce sont ainsi neuf tranches au charbon de 250 mégawatts (MW) d’EDF qui auront fermé en trois ans, ainsi qu’une unité de 600 MW au Havre. Soit l’équivalent de trois réacteurs nucléaires. Il ne restera plus, au sein du parc thermique d’EDF, que trois tranches au charbon de 600 MW, sur lesquels le groupe a concentré ses investissements.

La destruction à Vitry-sur-Seine, libérera aussi treize hectares utiles à l’aménagement des Ardoines, par la ville de Vitry-sur-Seine, dans le cadre de l’opération d’intérêt national. C’est le lieu de l'un des plus ambitieux défis du Grand Paris : 3 millions de mètres carrés de bureaux et de logements devraient y être construits d'ici à 2023.

La première tranche du programme devrait être livrée en 2016, mais les travaux s'étaleront jusqu'en 2030. Actuellement occupée par des bâtiments industriels – on y recense 400 entreprises et 9 000 emplois –, cette vaste zone sera desservie par deux gares : Vitry-sur-Seine et Les Ardoines.

Cette dernière assurera la correspondance entre la future ligne de métro 15, le RER C et une ligne de bus en site propre baptisée "T Zen 5". A terme, plus de 7 500 voyageurs la fréquenteront à l'heure de pointe. Autour de l’énorme centrale thermique EDFà démanteler, deux ZAC vont être créées : l'une de 50 hectares au nord, et l'autre de 37 hectares au sud.

Les deux seront des quartiers mixtes, mêlant bureaux, logements et commerces. Au sud, autour du centre de recherche de Sanofi dédié aux biotechnologies, les promoteurs du projet espèrent créer un écosystème d'entreprises spécialisées dans ce domaine.

Au nord, près de la gare de Vitry-sur-Seine, où les logements seront majoritaires, un collège de 600 places sera créé. Dès la fin de la première phase des travaux, la zone comptera 13 000 logements et 45 000 emplois.

A l'horizon 2020, un nouveau parc sera inauguré le long des berges de Seine. S'il faudra probablement du temps pour créer une véritable "vie de quartier", la zone, si proche de Paris, est promise à un bel avenir.

Photo © Sylvain Lefeuvre / Vitry-sur-Seine http://www.vitry94.fr/actualites/fiche/centrale-edf-derniers-kwh/?cHash=a00704fc59cd7ca1f4b407d7e7c91621

Photo © Sylvain Lefeuvre / Vitry-sur-Seine http://www.vitry94.fr/actualites/fiche/centrale-edf-derniers-kwh/?cHash=a00704fc59cd7ca1f4b407d7e7c91621

Commenter cet article